Avec le soutien de :

Fonds Social Europeen    

Région Provence Alpes Cote d'Azur    

Le guide du soutien scolaire : à quel prix (CESU, etc.) ?

Mise à jour le 04 novembre 2008

Le coût est évidemment essentiel mais il l’est moins lorsque l’on sait bien à quoi servira l’investissement. C’est pourquoi il nous semble important de bien se poser les questions précédentes avant d’aborder celle du prix. Il vaut mieux payer un peu plus cher en étant assuré de faire un investissement utile pour l’enfant que de payer moins sans résultat.

Nous sommes dans un domaine où les perspectives de réussite ne sont pas liées à l’argent dépensé. Un étudiant modeste peut obtenir de meilleurs résultats avec votre enfant qu’un organisme coûteux qui, de surcroît, vous fait payer les cours à l’avance. Ce n’est pas sûr mais c’est possible. Et l’inverse aussi.

Donc, précisez bien votre attente, cherchez ceux qui peuvent y répondre, et choisissez finalement ceux qui vous proposent une intervention à un coût conforme à votre budget. Et ensuite, pensez à investir du temps dans la mesure où vous avez investi de l’argent. C’est-à-dire passez du temps à faire le point avec l’intervenant.

Depuis 2007, vous pouvez obtenir un crédit d'impôt correspondant à 50% de votre investissement. Certains organismes sont agréés pour vous faire bénéficier de cette mesure. Mais, vous pouvez aussi être l’employeur direct d’un professeur en utilisant la procédure simplifiée des chèques service. Dans ces deux conditions, même si vous ne payez pas d'impôts, 50% de ce que vous avez dépensé vous sera remboursé par le trésor public.

Enfin, si vous n'avez pas les moyens d'attendre que le trésor public vous rembourse, vous pouvez vous tourner vers des organismes sociaux ou des étudiants qui proposent du soutien scolaire pour financer leurs études.

Le guide